votez pour moi

Principe du jeu

Se faire connaître, apprécier et élire dans différentes villes de France. Fidéliser des électeurs, gagner des adhérents, affronter les partis adverses. Créer son propre parti politique ou rejoindre un parti existant, le faire vivre et évoluer.

Terrain de jeu

Les villes de France de petite, moyenne et grande taille. Dans une grande ville l'enjeu est plus important (rémunération et nombre d'adhérents), mais la concurrence est plus rude. Vous avez généralement le choix entre plusieurs villes.
L'objectif final est Paris avec ses 2 200 000 habitants

VPM (Votez pour Moi) est un jeu avant tout : ici pas de propagande politique, on est la pour s'amuser et c'est tout.

Votre leader charismatique

Vous démarrez la partie avec un leader (vous pourrez par la suite en recruter un deuxième, puis un troisième), qui mène la campagne.
C'est ce leader qui figurera sur vos affiches, et qui animera les meetings. Mais attention, sa loyauté est variable, il peut s'avérer décevant et même vous trahir ou démissionner.
Pour éviter cela, il faut toujours veiller à donner des primes à ses leaders

Votre leader charismatique

Campagne d'affichage

Faire une bonne campagne c'est deja avoir une bonne affiche et surtout un bon slogan.
Une fois rédigé votre slogan de campagne, il est évalué par l'ensemble de la communauté et figurera sur vos affiches.
Affichez autant que vous pouvez dans tous les quartiers de la ville. Une affiche reste tant qu'elle n'est pas recouverte par une autre affiche.
Certains quartiers bénéficient d'un très fort passage (quartiers dits « très animés » ou « animés »), tandis que d'autres sont très peu vues (quartiers dits « calmes » ou « résidentiels »).

Les meetings

Le résultat du meeting

Un meeting tous les soirs dans une salle la plus grande possible ! C'est ainsi que vous pouvez renforcer votre base de militants et populariser votre thème.
Pour réussir un meeting, il convient de réunir ces 3 critères : un thème de campagne fort, un leader charismatique et une base de sympathisants qui viendront remplir votre salle.
Attention, un meeting raté peut avoir l'effet inverse que celui escompté : faire baisser le charisme de votre leader, et décevoir vos sympathisants qui iront voir ailleurs

Les salles se réservent longtemps à l'avance, anticipez ! (Mais les meetings réservés plus de 5 jours à l'avance voient leur prix doubler)

Le journal du jour

Le journal régional et son sondage quotidien rythme votre partie. Chaque article qui y figure influence une partie de la population, les lecteurs. Il faut toujours tâcher d'y être mentionné favorablement, et de ne pas y être cité dans des affaires de corruption ou pour un meeting raté.
Chaque jour 2 événements d'actualité sont commentés dans le journal, les joueurs qui ont choisi le bon thème de campagne voient leur influence grandir

Le journal parait chaque jour peu après minuit (heure française). Il est possible de corrompre le journaliste.

Les thèmes de campagne

A vous de bien choisir les thèmes populaires dans l'électorat. Certains thèmes prennent de la valeur lorsqu'un événement se produit et est commenté dans le journal : par exemple si une centrale nucléaire explose, le thème Environnement devient fort.
Il faut prendre ce thème, et même mieux : l'avoir déjà en main avant que l'événement se produise
Avoir les bons thèmes est une garantie de succès dans votre campagne. Choisissez 3 thèmes (il n'y a aucun interet particulier a avoir moins de 3 thèmes), mais si vous en changez cela peut-etre mal perçu par les électeurs.

Un thème est verrouillé dès que 3 candidats l'ont choisi, ainsi les meilleurs thèmes seront réservés à ceux qui ont suffisamment anticipé

Début de partie

Les nouveaux inscrits démarrent dans une ville de moins de 30000 habitants, et ne disposent pas de certaines options spéciales comme le sociologue, le politologue, le débat, etc.
Les premières actions à entreprendre sont : lire le journal, rédiger un slogan, commander des affiches (et les poser plus tard), choisir 3 thèmes de campagne ayant une bonne popularité.

Illustration ville