Votez Pour Moi

Sujets .:. Pokèr et politique

Pokèr et politique
De davidikitai
Le 30/10/17 à 15:15:45

Bonjour

Comme mon pseudo l'indique ( enfin pour ceux s'intéressant un minimum à ce jeu )
Je suis joueur de poker
Et fan de jeu en général
Et la politique ?
Bah un prétexte pour jouer (tiens ce jeu me rappelle juntà pour les plus avertis d'entre vous ) .

J'ai 3 comptes déjà ( hihi j'avais prévenu je suis joueur )
Davidikitai
Thesharlk
Thefishdevpm

Et tous à la recherche d'un parti ( pour prospecter plus loin que le marché ou la chasse est déjà bien ouverte apparament )

Je pense avoir dis l'essentiel


Maintenant pour ceux qui veulent un peu plus
Voici des citations poker pouvant se appliquer sur ce jeu aussi

Au poker, on est jamais aussi bien battu que par soi-même.

Pour remporter un tournoi de poker, il ne suffit pas de bien jouer et d'avoir de la chance. Il faut aussi que les autres joueurs perdent.

Au poker, la prudence est parfois synonyme de courage.

Les joueurs de poker les plus dangereux sont ceux qui ont beaucoup à espérer et rien à perdre.

Super ! J'ai fini 2ème et mon adversaire avant-dernier ! C'était au cours d'un head-up ... euh ...

Plus un joueur flambe dans la victoire, plus il a peur de la défaite.

Les joueurs chanceux, ça ose tout, et c'est même à ça qu'on les reconnait.
Avec eux, même les coqs pondent !

Avec mes derniers gains au poker, je me suis acheté le dernier numéro du magazine Playboy.
Avec mes pertes cumulées depuis des mois, j'aurais pu me payer les filles du magazine !

Face à une situation délicate au poker, ce qui compte n'est pas ce qui va se passer, mais ce qu'on va faire.

Dans la vie, il vaut mieux avoir des remords que des regrets. Au poker, c'est exactement l'inverse.

Mieux vaut jouer contre un bluffeur que contre un chanceux.

Le poker, c'est presque comme le sexe. Si on ne tient pas longtemps, c'est l'évacuation précoce.

On doit interdire les vaticinateurs de jouer au poker.

Le poker n'est pas un jeu où il faut se presser. Il faut prendre le temps de laisser entrer en soi la richesse du jeu.

Au poker, choisir la façon de jouer une même main, c'est comme choisir une femme. C'est différent à chaque coup.

Au poker, on peut toujours faire quelque chose avec les cartes qu'on a, mais pas forcément ce qu'on veut.

Il n'y a pas de situations désespérées au poker; il n'y a que des joueurs qui désespèrent des situations.

La chance au poker? C'est une question de veine.

Les femmes qui jouent au poker? Je suis contre ... tout contre.

J'ai plein de vices. En voici quelques uns classés par ordre de préférence : sexe, alcool, tabac, poker.
Cependant, je dois admettre que je suis plus endurant au poker.

Quand je vois le nombre impressionnant de AA perdre contre des petites mains en all-in pré-flop, je me dis que Poseidon doit être le dieu du poker.

Au royaume des chanceux, les chipleaders sont rois.

Le poker est un jeu passionnant. Peu importe que vous disposiez de bonnes ou de mauvaises cartes, il faut savoir jouer les mauvaises et, au besoin, ne pas hésiter à coucher les bonnes.

Si j'étais roi, je me méfierai des as.

Au poker, la chance s'attrape par les cheveux. Mais elle est chauve pour les perdants.

Ne dites pas que vous n'avez pas de chance au poker. Vous ignorez simplement que la chance était souvent avec vous. Savez-vous combien de fois vous avez couché des mains gagnantes ?

La probabilité pour un mauvais joueur de poker de gagner un tournoi est de 1 sur 10.000.
Je vais me dépêcher de perdre 9.999 fois de suite.

La tentation de faire tapis peut causer votre perte au poker. Surtout si vous avez la chance d'avoir une paire d'as en main.

Au poker, on ne joue pas avec les valeurs des cartes. On joue avec les situations. Essayez toujours de vous mettre en situation d'être chanceux.

Au début d'un tournoi de poker, dites-vous que vous allez terminer à la dernière place.
La suite ne sera que du bonheur.

Pour gagner un tournoi de poker, il faut un tiers de patience, un tiers d'instinct, un tiers de technique et un tiers de chance. Vous allez me dire que ça fait quatre tiers?
En effet, pour gagner, il faut jouer à 133% de ses capacités.

Le poker c'est comme le sexe : beaucoup d'homme croient savoir mais peu comprennent vraiment ce qu'ils font.

Je ne joue pas au poker pour gagner. Je joue au poker pour savoir si je vais gagner ou non.

Au poker, on a peu de mérite quand on gagne par chance. Mais on a beaucoup de chance quand on gagne par mérite.

Evitez de traiter Chabal de gros "fish" à une table de poker en live.
Sauf si vous avez de bons arguments. De très bons arguments. Cent vingt kilos de muscle, par exemple.

Au poker, on doit s'attendre à encaisser des bad beats.
Même une flush royale peut perdre. Contre un Smith & Wesson Magnum 357, par exemple.

Peu importe votre position à une table de poker, votre plus redoutable adversaire c'est vous-même.

Le poker, c'est comme l'amour. C'est presque toujours le moins menteur qui perd.

Quand je perds au tiercé, je mange du cheval pour me venger.
Quand je perds au poker, je dois manger quoi pour me venger ? Du poisson ?

Si vous êtes à une table finale de poker et que vous n'arrivez pas à savoir lequel de vos adversaires va être le premier éliminé, c'est qu'il y a de bonnes chances que ce soit vous.




De thefishdevpm
Le 31/10/17 à 19:38:15

2 comptes ont déjà rejoint de beaux partis

Les Inconnus et parti pour gagner

Thefishdevpm attends toujours son board